« Die Hard 3 : à la recherche des scènes perdues | Accueil | Rencontre avec Seppuku Paradigm »

28/01/2012

Commentaires

François Vidocq

Une interview très intéressante sur la genèse des 2 séries TV. En DVD ou en Blu-Ray, j'espère que les 2 séries finiront par sortir car je crois que beaucoup de monde les attendent.

Le téléfilm de TF1 diffusé en 2010 n'est lui non plus toujours pas sorti en DVD...

Par contre je n'ai jamais très bien compris ce que reprochait Marcel Bluwal aux Mémoires de Vidocq. Je n'y ai pas particulièrement vu de sang ni de stupre (comme il l'avait déjà évoqué dans de précédentes interview), d'autre part le fait que Vidocq se soit mis en avant dans ses Mémoires me semble tout à fait dans la logique des Mémoires d'une personne sans compter le fait que Vidocq était en quête de rédemption et que les critiques fusaient de toute part à son égard.

PS : En complément, une interview de Marcel Bluwal au Salon des séries TV en Novembre 2010 : http://serialement-votre.etron.fr/?p=1123

Dale Coop

Ah oui, ce serait très sympas des petits coffrets Blu-ray de Vidocq. Surtout si y'a des bonus inédits !?

Super interview, très intéressante, ça fait plaisir de lire le témoignage des réalisateurs d'une autre époque, leur point de vue sur ce que c'était et sur ce qui n'est plus. Évoquer le bon vieux temps, et surtout nous faire partager leur aventure avec l'enthousiasme et la passion qu'ils ont gardé !

Merci pour cet article

++
Dale

D

Sympa cette interview! J'espère qu'elle a été filmé et archivé avec les autres bonus, si un éditeur se décide un jour à financer leurs éditions dvd/blu ray.

Gillfrancois

Marcel Bluwal... voilà un des rares talents qui a su apporter la qualité et la noblesse qu'attendait le petit écran dans les sixties. Quelqu'un qui a réalisé un magnifique "Don Juan" (Piccoli/Brasseur) qui reste encore aujourd'hui LA référence pour des cinéastes renommés. Un faiseur qui a également réalisé d'autres séries magnifiques, dont ce "Vidocq" qui est devenu culte avec des acteurs incroyablement bons (pas une seule faute de goût dans le casting), des scénars surréalistes, un montage nerveux, une musique cultissime (Jacques Loussier pour une partition policière à la "Mannix" mais joué avec clavecin, contrebasse et batterie= chef d'oeuvre)
Et que font les éditeurs de DVD alors qu'ils ont quelqu'un comme Marcel Bluwal prêt à les aider et cette pépite à sortir ? : RIEN (?)
C'est navrant et ça me rend dingue. C'est notre patrimoine français qui s'en va si on ne fait rien messieurs dames! Il y a là des gens en France et ailleurs dans toute l'Europe prêts à (re?)succomber aux charmes de "Vidocq". Il suffit de rafraîchir la mémoire à ces amateurs en sommeil et en attente depuis trop longtemps avec pub et com adéquate, et je suis sûr que c'est un petit succès (au minimum on rentre dans nos frais d'un point de vue financier)
Je suis prêt à m'investir financièrement dans ce projet.
Si des personnes déjà impliqués dans la sortie du dvd ou du blu ray veulent me contacter, voici mon adresse: gillfrancois@hotmail.com
Merci pour cette interview passionnante.

G.

PS: je sais que des mots "chef d'oeuvre" ou "culte" sont lâchés de nos jours pour tout et n'importe quoi... J'ai moi aussi horreur d'une certaine inflation des mots. Mais là, c'est tout simplement adapté à ce dont on parle.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.